FFME

Délégataire du Ministère des sports pour d’escalade, ski-alpinisme, canyoning, raquettes à neige, la Fédération Française Montagne et Escalade a pour mission au travers de son comité territorial Loire Haute-Loire d’organiser et coordonner ces activités sur ces deux départements.

Le CT FFME 42 43 c’est aujourd’hui 21 clubs, 2650 licenciés, 3 salariés

-  Formation des cadres bénévoles : initiateurs escalade, alpinisme, canyon, via ferrata…

- Assistance à maitrise d’ouvrage auprès des collectivités territoriales pour la conception, la construction et la maintenance des sites naturels et des structures artificielles d’escalade. La SAE Jean Gachet, inaugurée en 2017 à Saint-Etienne est la 1ère du genre à permettre la pratique compétitive au plus au niveau des trois disciplines vitesse-bloc-difficulté sur le même équipement

- Compétition : Chaque année le comité organise un championnat départemental dans toutes les catégories, de microbe à vétéran dans chacune des 3 disciplines vitesse, bloc, difficulté. Et régulièrement nous accueillons des compétitions nationales et internationales comme cela a été le cas en 2018 avec le championnat d’Europe du combiné olympique d’escalade.

- Groupe d’Excellence Sportive : notre comité propose une filière mutualisée interclubs d’accès vers le haut niveau qui réunit les jeunes espoirs. C’est la porte d’entrée à une future sélection en équipe de France.

- Sécurité : composante fondamentale des sports de montagne, le comité accompagne au quotidien ses clubs et ses licenciés pour une maitrise optimum de la sécurité.

- Handicap : Tout nos clubs accueillent tout type de handicap.

- Rassemblements loisir : Tout au long de la saison, des rassemblements (escalade, grandes voies, ski de randonnée alpinisme, canyon) interclubs en montagne sont proposés. Ce sont des temps de découverte du milieu, d’échanges, d’approfondissement des connaissances…

Trouvez un club FFME dans la Loire : ICI

FFCAM

Créé en 1874, le Club alpin français (CAF) est l’une des plus anciennes associations consacrées à la pratique et à la connaissance de la montagne sous tous ses aspects.

En 1996, le Club alpin devient fédération sportive. Elle prend le nom de Fédération française des clubs alpins et de montagne (FFCAM) en 2004.

Notre mission :
Fédération multi-sports, la Fédération française des clubs alpins et de montagne propose des activités variées à pratiquer en montagne : alpinisme, randonnée, escalade, ski de montagne, raquettes, sports aériens, vélo de montagne, descente de canyon, spéléologie, etc.

La FFCAM se donne pour mission de rendre accessible au plus grand nombre une pratique autonome et responsable de la montagne. Dans cet esprit, elle contribue à la formation et à la sécurité des usagers de la montagne, à l’aménagement du territoire et à la protection du milieu naturel, à l’élaboration et à la transmission d’une culture montagnarde.

Fidèle à l’esprit du Club alpin et consciente des devoirs attachés à la situation particulière qu’elle occupe dans le monde de la montagne, la FFCAM vise à rassembler les pratiquants des activités de montagne et leurs associations et à assurer leur représentation dans les instances nationales et internationales. Elle s’engage pour que la montagne demeure un espace de liberté et d’avenir.


Membre de l’UIAA (Union internationale des associations d’alpinisme) et du Club Arc Alpin, elle est un acteur incontournable du monde de la montagne. 

Aujourd’hui, la FFCAM c’est :
99 000 licences au sein de 390 clubs et 51 comités territoriaux répartis dans la France entière (et même au Maroc !),
8 000 bénévoles efficaces qui font vivre les clubs et aident par leurs actions à développer la pratique de l’ensemble des activités de nature liées à la montagne, la gestion, l’entretien et la rénovation de plus de 120 refuges et chalets de montagne, la préservation et la valorisation du patrimoine naturel exceptionnel qu’est le milieu montagnard, l’exploration des dimensions culturelle et scientifique de la montagne.

Trouvez un club FFCAM : ICI

HISTORIQUE

Le Pilat, est un terrain de sports de pleine nature reconnu déjà à la fin du XIXème siècle. L’année 1883 a vu la création à Saint-Etienne d’une des premières sections du Club Alpin Français. A la même époque Véloccio (Paul de Vivie) invente le cyclotourisme ainsi que le dérailleur. Et dès premières années du XXème siècle on pouvait trouver des skis dans le catalogue Manufrance. Relation de cause à effet ? La première compétition de ski bobsleighs et luges au Bessat est datée de 1909.

Sans avoir de traces écrites on peut supposer que les premières tentatives d’escalade à la Roche Corbière date de la même époque. Au fil des années la falaise est équipée, elle connaît une belle réputation d’école d’escalade qui attire en nombre des grimpeurs de toute la région. Face à cette situation, en 1976, la ville de Saint-Etienne ne souhaitant pas assumer la responsabilité de l’activité cède pour le franc symbolique la propriété foncière du site de la Roche Corbière au Club Alpin Français.

Au tournant des années 2000 c’est maintenant le Comité Départemental de la Loire de la FFME (Fédération Fédération Française de la Montagne et de l’Escalade) qui coordonne et porte le développement territorial de l’activité en déployant un vaste plan d’équipement/rééquipement des sites naturels d’escalade dans le cadre d’un contrat d’objectifs avec le Département de la Loire.

Sur l’autre rive du Furan (commune de Planfoy) une première via ferrata est alors créée. C’est le premier équipement du genre implantée hors des Alpes.

En 2004 en accompagnement de la création de la Communauté de Communes des Monts du Pilat une seconde via ferrata, spécialement conçue pour les enfants est aménagée et la Roche Corbière est entièrement rééquipée selon les normes moderne de grimpe et de sécurité.

En 2014 le site connaît une nouvelle phase d’extension toujours à l’initiative du comité FFME de la Loire. Une spectaculaire tyrolienne de 200m au-dessus du barrage du Gouffre d’enfer, reliant les deux rives du Furan vient compléter le parcours de la via ferrata. Dans le même temps, deux parcours montagne sont aménagés :
- Le premier plutôt destiné à l’initiation et aux enfants sur la Roche Corbière.
- Le second se situe en rive gauche au-dessus de la via ferrata enfant, orienté adultes et perfectionnement.

L’ensemble devenant le Pôle d’Activités Verticales des Monts du Pilat, un espace naturel dédié aux activités de grimpe unique en France et à moins de 15 mn de l’agglomération stéphanoise.

Besoin d'une info ?

Nos Partenaires